Technologies émergentes : pour une approche sociétale et multisectorielle

 ÉDITO Mars 2020

Le Maddy Keynote, organisé les 30 et 31 janvier 2020 à Paris l’a démontré. Les technologies émergentes ne sont pas nées des élucubrations de scientifiques créatifs mais s’inscrivent bel et bien dans une évolution sociétale réelle que nul ne peut occulter. Celle-ci se matérialise par différents aspects. Tout d’abord, des mutations technologiques concrètes, centrées sur l’avènement de la dématérialisation et l’effondrement des frontières, tous secteurs confondus. Ensuite, l’éclosion de nouveaux pans financiers et culturels comme l’économie du partage, ou encore la logique de « tribus » devenue de plus en plus prégnante dans les logiques de consommation au sein des jeunes générations. Le renouvellement du concept d’entreprise et des modes de travail paraît, dans ce contexte, inévitable. Promouvoir le « remote working », capitaliser sur le savoir-faire et faire de l’entreprise un pôle de compétences semblent ainsi progressivement ancrées dans les réflexions des industriels. Dès lors, quelle place donner aux technologies émergentes dans ce contexte ?

Approchées depuis un certain nombre d’années au sein de différents secteurs d’activité – dont la banque et les moyens de paiement – les innovations telles que la blockchain ou encore l’intelligence artificielle s’inscrivent progressivement dans la société de demain. Plusieurs questions restent cependant à étudier, qu’elles soient d’ordre éthique, juridique ou encore stratégique. Plus généralement, l’interrogation qui semble primordiale est celle du type d’approche qui doit prévaloir dans cette réflexion sur l’intégration de ces technologies disruptives dans les usages de notre société et notre économie. Sur ce point, le Maddy Keynote a permis une réflexion substantielle dans le domaine de l’intelligence artificielle. Approcher cette problématique se veut ainsi avant tout une question de créativité et d’agilité, tout étant encore à construire. Mais, surtout, un sujet à ne pas opposer à l’existant : concevoir l’intelligence artificielle comme un complément de l’humain, voire une nouvelle forme de collaborateurs, apparaît ainsi comme une piste claire. Conjuguant différentes disciplines – design, sciences, ingénieries… – cette innovation se veut en outre par essence multisectorielle. D’où l’importance des approches plurielles et pluridisciplinaires devant être adoptées par les entreprises. Une tendance que certaines ont déjà identifié, à l’image de Microsoft qui accompagne 10 500 partenaires start-up et éditeurs de logiciels. De quoi confirmer que dans la société comme dans des secteurs d’activité plus techniques, l’heure est à création de communautés et à la co-création.

Par Andréa TOUCINHO, Directrice Études, Prospective et Formations,

Pôle Études | Partelya Consulting

Related Posts