Afrique : L’Angola en passe de franchir une nouvelle étape en matière de paiement

L’Angola, pays lusophone, est la troisième économie d’Afrique subsaharienne. Le pays est considéré comme l’un des marchés de biens de consommation les plus prometteurs d’Afrique avec un développement rapide du secteur de la vente au détail. Soucieux de favoriser l’inclusion financière et le développement de solutions alternatives basées sur le numérique, le pays est en passe de franchir une nouvelle étape en matière de paiement avec le lancement, cet été, de Multicaixa Express.

L’Angola dispose d’un fort potentiel économique (pétrole et gaz, diamants, hydroélectricité, agriculture, pêche). Après avoir connu des taux de croissance à deux chiffres en raison du potentiel lié au pétrole, le pays s’efforce de travailler sur de nouveaux axes de développement propices à la modernisation de son économie. La recherche se porte notamment sur les secteurs des télécommunications ou encore des services financiers. Cette volonté économique est conjuguée avec une ambition institutionnelle, l’Etat angolais souhaitant développer l’inclusion financière, grâce aux promesses du développement de l’économie numérique. C’est dans ce contexte que sera lancé, entre juillet et août 2019, la solution Multicaixa Express.

Créée par la société Empresa Interbancaria de Serviços (EMIS), la solution repose sur un mode de fonctionnement similaire à MB Way, lancé par SIBS au Portugal : le paiement s’effectue via mobile, grâce à la dématérialisation de la carte de paiement. L’application autorise le paiement des services publics, les consultations de compte et les virements et vise à réduire l’utilisation de la carte de paiement lors des transactions commerciales. A l’avenir, les banques pourront même cesser l’émission de cartes de paiement puisque la solution autorisera la création d’une carte de paiement virtuelle associée au compte. Objectif : dynamiser les paiements en ligne, dans un premier temps, avant de s’attaquer à l’évolution du paiement de proximité. L’initiative s’inscrit dans le développement des paiements électroniques et de l’accès aux services bancaires. Rappelons que l’acteur angolais EMIS compte plus de 4,5 millions de cartes de paiement en circulation et quatre millions d’opérations réalisées, selon Jornal de Angola, qui a rapporté l’information en avril 2019.

Andréa TOUCINHO et Muqtadir Ouro Sama

Pôle Études | Partelya Consulting

 

Related Posts