Interview de Sylvain Pignet, Fondateur et Président Exécutif de Ditto Bank

Ditto Bank, la nouvelle banque mobile dédiée à la gestion des devises

Photo portrait de Sylvain Pignet

Sylvain Pignet, président exécutif de Ditto by Travelex, était présent à la Conférence Publi-News du 29 juin 2017 sur les nouveaux acteurs dans le marché bancaire, ainsi qu’à la Conférence Paiement & Fintech Club du 5 juillet 2017. Nous avons profité de notre présence pour lui poser quelques questions sur Ditto Bank, la nouvelle banque mobile dédiée à la gestion des devises.

Vous avez lancé une nouvelle banque du nom de Ditto. Pouvez-vous nous la présenter ?

Ditto est une banque conçue pour les personnes vivant entre plusieurs devises. Que vous soyez expatrié français à l’étranger ou étranger vivant en France, que vous soyez étudiant, transfrontalier ou voyageur fréquent si vous vivez dans plusieurs devises, Ditto Bank est la solution qu’il vous faut.  Ditto Bank a été conçue pour être utilisée sur un smartphone ; vous téléchargez notre application et en quelques minutes vous avez ouvert un compte en banque en Euros.  De là, vous pouvez immédiatement et instantanément ouvrir un compte dans n’importe quelle autre devise supportée par la plateforme.  Vous pouvez acheter et vendre des devises ou faire des virements en locaux ou internationaux instantanément d’un simple glissement de doigt.  Tous les comptes ouverts sur la plateforme sont liés à une seule carte MasterCard Gold qui sait identifier la devise dans laquelle vous payez et va imputer la transaction sur le bon compte.

Comment vous est venue cette idée ? Y-a-t-il eu des éléments déclencheurs particuliers ?

Je travaille chez Travelex depuis 20 ans, et durant cette période j’ai été associé à la création et à l’expansion de nombreux produits et services innovants liés au change et aux paiements.  Ces produits cherchaient généralement à améliorer un service spécifique offert par les banques pour le rendre plus efficace, plus pratique, plus transparent ou moins cher pour le client.  Tous ces produits s’adressaient généralement à des niches, et étaient présentés de façon à répondre aux besoins spécifiques d’une partie du marché.  Comme je vis entre la France et l’Angleterre, j’ai toujours eu besoin de gérer ma vie financière à travers les frontières, et même si des offres existent pour adresser les besoins des transnationaux, ceux-ci sont souvent fractionnés.  Mes expériences professionnelles et personnelles m’ont donné l’idée de créer un environnement unique dans lequel sont adressés tous les besoins liés au change, qu’il s’agisse de recevoir des devises, d’en acheter, d’en vendre, d’en conserver ou de s’en servir pour payer avec une carte.

Nous voyons fleurir de nouveaux acteurs tels que le « Compte Nickel » ou « Orange Bank ». Quelle est votre place sur ce marché ?

Le marché des services financiers est en effet en train de subir de profondes transformations avec l’arrivée de nombreux acteurs innovants.  Certains ont vraiment su trouver de nouveaux modèles intéressants.  Le compte Nickel est un très bel exemple d’innovation et j’attends beaucoup de l’arrivée d’Orange Bank sur le marché car chaque nouvelle offre pousse les attentes des clients en matière de service et d’information.  Nous avons créé Ditto Bank en France avec le parcours client a l’esprit.  Nous nous focalisons sur la simplicité d’utilisation du produit et la transparence de la tarification.  Nous n’avons pas vocation à devenir la banque principale de nos clients, notre raison d’être étant l’optimisation de la vie financière en devises.  La technologie permet de créer des produits et services extrêmement novateurs et nous nous inscrivons dans ce mouvement.

Votre carte MasterCard Gold est assez spéciale, la couleur notamment, dîtes-nous en plus…

Vous avez raison de mentionner la couleur, c’est une carte MasterCard Gold mais elle est rose foncé (la couleur de Ditto) – ce qui nous intéresse c’est l’originalité et la qualité du service.  Comme notre carte est destinée à des personnes voyageant beaucoup nous avons voulu leur offrir la sérénité apportée par les assurances et les services de rapatriement d’une carte MasterCard Gold.  Notre carte est une carte intelligente, elle reconnait la devise dans laquelle chaque transaction est effectuée et va imputer celle-ci sur le compte de cette devise.  Si votre solde de cette devise est inférieur au moment de la transaction mais que par ailleurs vous avez suffisamment de fonds, nous allons autoriser la transaction et vous signaler le déficit, libre à vous de regarnir votre compte en devise ou de nous laisser le faire pour vous a la fin de la journée.  La carte comprend un plafond pour les retraits, un plafond pour les paiements ainsi qu’un nouveau plafond pour les transactions liées au voyage, et vous pouvez gérer vos plafonds vous-même sur l’appli.  En résumé, avec la carte Ditto toutes les devises deviennent votre devise.

Quels sont vos atouts face aux acteurs du marché des transferts de devises ?

Nous offrons un univers complet.  Avec Ditto Bank vous pouvez recevoir des devises, en acheter, en vendre, les garder ou les utiliser, soit pour effectuer des paiements de compte à compte, soit pour payer avec votre carte Ditto.  Ditto coûte un forfait fixe de 9.90€ par mois et les frais de change n’excèdent jamais 1%, toutes les autres transactions, ou activités, sont comprises dans ce forfait unique (tous les paiements internationaux sont compris, les transactions en France ou à l’étranger avec votre carte, y compris les retraits, sont compris dans le forfait) ; avec Ditto il n’y a pas de surprise.  Et comme nous sommes une banque française règlementée par l’ACPR et la Banque Centrale Européenne, tous les fonds déposés chez Ditto Bank sont garantis à hauteur de 100 000€.

Définiriez-vous Ditto comme une néobanque ?

Absolument, nous nous appuyons sur l’évolution de la technologie et la volonté de définir les services en partant de l’utilisateur pour apporter un regard neuf sur les services financiers.  Ditto Bank est une banque, mais elle a été créée dans un esprit fintech et en mode start-up – j’ai recruté mon premier salarié en juillet 2015 et aujourd’hui nous sommes 65 à travailler à plein temps sur ce projet.  Ensemble, nous avons mis en place la structure de gouvernance d’une banque et une infrastructure technique basée sur l’assemblage de systèmes de tiers (dont plusieurs fintechs) reliés par API a un système de core banking et le tout en moins de deux ans.

Quels sont vos perspectives d’avenir ?

Nous avons pour ambition d’offrir le même environnement partout dans le monde et de continuer à enrichir cet environnement pour adhérer au plus près aux attentes de nos utilisateurs.

Related Posts