Avec la crise sanitaire, le digital prend un sens de plus en plus éthique.

Pour son édition 2021, totalement digitale, le salon CES, qui s’est déroulé du 11 au 14 janvier 2021, a réuni différents experts de la Tech à l’échelle internationale afin de réfléchir au sens « éthique » que peut prendre la transformation digitale.

Technologie au service de la santé. Créer une croissance écologiquement responsable. Se retrouver de façon sécurisée. Potentialités de la 5G. Etc. Le salon CES 2021, organisé de façon totalement digitale du 11 au 14 janvier 2021, a été l’occasion, pour de nombreux experts internationaux de la Tech, de réfléchir à la portée « éthique » que pourrait prendre la transformation digitale sur différents pendants de la société. Dans le contexte de la crise sanitaire liée à la Covid-19, le digital apparaît ainsi comme un atout majeur, aussi bien d’un point de vue économique que sociétal. Partant de ce constat, les intéressés se sont interrogés sur la façon dont les innovations découlant des nouvelles technologies sont susceptibles de garantir le développement de différents univers sectoriels comme la santé ou encore l’écologie, dans un contexte marqué par une crise sanitaire comportant un certain lot d’incertitudes. Investir dans les talents de demain apparaît comme l’un des prérequis cités dans le cadre de ce salon, qui n’a d’ailleurs pas manqué de donner l’exemple de la French Tech et ses apports pour la société et l’économie. Mais ce n’est pas tout. L’inclusion numérique constitue également une condition de succès, impliquant des investissements dans le domaine de la communication et la pédagogie, tout comme la définition d’une réglementation adaptée et la contribution des pouvoirs publics dans ces évolutions. La création d’un « same level playing field » apparaît ainsi comme une condition essentielle pour placer l’Europe dans une position susceptible de concurrencer les géants globaux émanant par exemple des Etats-Unis ou d’Asie. Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé du numérique, est ainsi intervenu lors d’une session le 13 janvier 2021 et a cité l’exemple de la French Tech, qui contribue depuis plusieurs années au dynamisme du secteur des nouvelles technologies dans l’Hexagone.

 

Pôle Études | Partelya Consulting

Par Andréa TOUCINHO, Directrice Études, Prospective et Formations,

Related Posts